Combinant le cœur d'une Lamborghini avec un design avant-gardiste et des portes papillon, la Genesis présentée en 1988 était loin d'être un monospace ordinaire.

Renault a prouvé que les monospaces pouvaient être fascinants avec le concept Espace F1 dévoilé en 1994, mais peu de gens se souviendront qu'il ne s'agissait pas de la première tentative pour rendre plus attrayante une catégorie de voitures plutôt fade.

La célèbre maison de design italienne Bertone a imaginé le concept Genesis pour le 62e Salon international de l'automobile de Turin avec un moteur V12 emprunté à la Lamborghini Countach Quattrovalvole, doté d'une puissance de 455 chevaux.

Ce moteur de 5,167 L équipé de six carburateurs Weber entraînait les roues arrière par l'intermédiaire d'une boîte de vitesses automatique à trois rapports, au lieu de la boîte manuelle à cinq rapports de la Countach 5000 QV.

Rappelons qu'en 1988, Lamborghini était la propriété de Chrysler, d'où la présence d'une boîte de vitesses de type TorqueFlite. Les rapports étant très longs, la Genesis n'était pas très rapide. Le fait qu'elle pesait environ 1 800 kg n'a pas aidé non plus.

Le concept ne se limite pas à son moteur Lamborghini, car Bertone a investi pas moins de 30 000 heures de travail dans le projet afin d'obtenir un design futuriste. Le monospace était doté d'une paire de portes avant papillon et de portes arrière coulissantes permettant d'accéder à un habitacle spacieux de cinq places grâce à un empattement généreux de 2650 mm, exactement comme celui de l'Espada. Avec ses deux mètres de large, la Genesis était plutôt imposante et sa grande surface vitrée la mettait encore plus en valeur.

Comme il s'agit avant tout d'un monospace, le concept se devait d'être pratique. Genesis l'avait doté d'une disposition modulable des sièges, rabattables et coulissants électriquement, ceux de l'avant pivotant à 180 degrés pour faire face aux passagers assis à l'arrière. L'intérieur était recouvert d'une combinaison d'Alcantara rouge et beige et comprenait des repose-jambes réglables ainsi que d'une télévision.

Il va sans dire que la Bertone Genesis a été créée pour rester strictement une voiture d'exposition, une voiture toutefois très intéressante.

Galerie: Concept Genesis de Bertone motorisé par Lamborghini en 1988