La célèbre maison de vente aux enchères RM Sotheby's, qui vendra le mois prochain à Las Vegas la Mercedes W04 de Lewis Hamilton, victorieuse en 2013 lors du Grand Prix de Hongrie, a vendu 324 lots ayant appartenu à Nigel Mansell, ancien pilote de Formule 1.
La raison exacte pour laquelle le Champion du monde de F1 en 1992 s'est séparé de sa collection privée, auparavant conservée dans son musée sur l'île de Jersey, n'a pas été révélée publiquement.

Tous les lots ont été proposés sans prix de réserve (montant en deçà duquel le vendeur n'acceptera pas de vendre l'article). Tous les lots ont été vendus pour un montant de plus de 2,3 millions d'euros, avec en chef de file une variété de casques de course de l'ancien pilote passé par Lotus, Williams, Ferrari et McLaren.

Le lot le plus cher concernait le casque utilisé par Mansell lors du GP d'Europe 1985, casque de sa première victoire sur les 31 qu'il a remportées en F1. Le marteau a frappé à trois reprises pour un montant de 79 088 euros. Un autre casque utilisé lors de l'année de son titre en 1992 a été adjugé plus de 70 000 euros. Neuf des dix lots ayant fait flamber les enchères étaient des casques, notamment un modèle datant de son bref retour chez McLaren en 1995 (48 000 £) et deux datant de son passage chez Ferrari. Un casque Newman-Haas de la saison 1993, où il a remporté le championnat CART, a été adjugé pour la somme de 34 000 €.

Curieusement, la plaque d'immatriculation personnalisée "5 NM", en référence à son emblématique numéro de course rouge ainsi qu'a ses initiales, a été vendue à un nouveau propriétaire pour la somme de 58 275 euros, ce qui est l'un des plus importants lots de la vente. En effet, de l'autre côté de la manche, les propriétaires d'un véhicule peuvent, en payant un supplément, obtenir une plaque d'immatriculation personnalisée, communément appelée "Vanity plate".

Nigel Mansell, Williams FW10 Honda at European GP 1985

Mansell se sépare également de ses trophées 

Le trophée qui a suscité le plus d'intérêt fut celui de sa victoire au GP de Saint-Marin en 1992, pour 32 200 euros. Une sculpture du "cheval cabré" commémorant ses deux saisons de F1 chez Ferrari a atteint le même montant. Le trophée de la première place du GP de Grande-Bretagne 1992 a rapporté 30 500 euros et une combinaison de course Sparco, des bottes et des gants de la même saison ont atteint 24 975 €. Près de 11 500 euros ont été déboursés pour un volant de la McLaren MP4/9 de 1994, 8 300 euros pour un assortiment de cinq roues et pneus de F1 et 7 900 euros pour une lettre de l'ancien premier ministre britannique, John Major. Ses quatre Autosport Awards, dont trois prix "Drive of the Year" (1991-93), ont rapporté en moyenne 3 300 euros.

L'année dernière, lors d'une vente de RM Sotheby's à Monaco, Mansell a vendu trois voitures de course de sa collection personnelle. La Ferrari 640 de 1989, pionnière de la boîte de vitesses semi-automatique à palettes, qu'il a menée à la victoire au Brésil et en Hongrie, a été adjugée pour 3,5 millions d'euros. Sa Williams FW14, avec qui a remporté le GP de Grande-Bretagne en 1991 et qui est surtout connue pour être la voiture dans laquelle il a ramené Ayrton Senna dans les stands après que le pilote McLaren soit tombé en panne d'essence, a été adjugée pour 4,5 millions d'euros. Enfin, la Reynard 2KI de 2005, issue de l'éphémère série "Grand Prix Masters", avait atteint un prix bien plus modeste de 56 000 euros.