Apparu officiellement dans le calendrier du championnat du monde de Formule 1 en 1963, le circuit Hermanos Rodríguez, situé à 2 285 mètres d’altitude, aura connu plusieurs coupures avant de revenir définitivement en 2015. Depuis, et même si le tracé n’est pas le plus impressionnant qui soit, c’est devenu l’une des courses les plus attendus du championnat avec son ambiance folle dans les gradins.

Ce week-end, le peuple mexicain se devait d’être plus soudé que jamais pour soutenir leur pilote maison, Sergio Pérez. En grande difficulté, le mexicain sait probablement que son baquet au sein de Red Bull ne tient plus qu’à un fil…

F1 Mexico 2023 1

Leclerc s'est, certes, emparé de la pole mais un nouvelle fois, c'est Verstappen qui gagne !

Qualifications : la surprise Ferrari !

Ceux qui attendait une nouvelle domination de Verstappen ont été surpris le samedi. Certes le championnat est plié depuis longtemps, mais voir les Ferrari s’emparer de la première ligne, et la fierté de Frédéric Vasseur sur le muret des stands, faisait plaisir à voir, d’autant plus que Mad Max a réalisé deux très bons tours en Q3.

Charles Leclerc a donc signé sa 22e pole position en F1, ce qui lui permet d’égaler un certain Fernando Alonso dans l’exercice du tour chronométré. Cela s’est joué de peu pour le monégasque puisque son coéquipier, Carlos Sainz, échoue pour 0,067sec et Verstappen pour 0,097sec. Mais l’homme fort de ces qualifications fut sans conteste Daniel Ricciardo qui signe une impressionnante quatrième place au volant de son Alpha Tauri ! L’Australien, certes aidé par Tsunoda en Q1 et en Q2, a régulièrement signé les records dans le 1er et 3e secteur.

L’ancien pilote Red Bull (nous y reviendrons), s’élancera donc devant un décevant Pérez (bien qu’il ne soit qu’à 2,57 dixièmes de la pole) et Lewis Hamilton. À noter aussi la présence des deux Alfa Romeo (9e Bottas et 10e Zhou), en Q3.

En revanche, Alpine a de nouveau déçu avec Gasly seulement 11e et Ocon, éliminé en Q1. Aston Martin aussi poursuit sa dégringolade dans la hiérarchie puisque Alonso ne s’élance que 13e, après en tête-à-queue en Q1 qui a perturbé la fin de séance, et Stroll 18e. Lando Norris était censé partir en dernière ligne, n’ayant jamais réussi à valider un chrono compétitif, mais il s’élancera finalement depuis la 17e place suite au déclassement de Tsunoda et grâce à Stroll qui partira de la voie des stands.

Record pour Verstappen et désillusion pour Pérez

F1 Mexico 2023 2

Sergio Pérez par l'extérieur, 0,5 seconde avant le drame...

Huit secondes : c’est le temps qu’il a fallu à Max Verstappen pour prendre la tête de la course aux Ferrari. À peine six secondes plus tard, le hollandais amorce le premier virage à trois de front aux côtés de Leclerc et Pérez qui tente d’enrouler tout se beau monde par l’extérieur. Mais à la manière d’un Lewis Hamilton au Qatar (le britannique ironisera d’ailleurs dessus), le mexicain se rabat trop vite sur la Ferrari et se fait percuter. Checo parvient à ramener sa voiture au garage mais son Grand Prix s’achève là ainsi que, peut-être, ses chances de conserver son baquet au sein de l’écurie championne du monde, en 2024.

De nouveau passé au travers des ennuis, Max Verstappen a contôlé, une fois de plus, sa course avec classe et autorité. Même un drapeau rouge, causé par le crash de Kevin Magnussen (suspension arrière gauche brisée), au 34e tour, synonyme d’un nouveau départ arrêté, n’aura pas suffit pour empêcher le triple champion du monde d’aller s’imposer une 16e fois cette saison, un record. Sa 51e victoire en F1 lui permet de devenir l’égal d’Alain Prost.

F1 Mexico 2023 4

Avec 20 points de retard, Lewis Hamilton peut toujours espérer prendre la deuxième place à Pérez au championnat.

Derrière, Lewis Hamilton a de nouveau montré que, malgré des résultats en qualifications parfois mitigés, il reste le meilleur pilote de la grille avec Verstappen. Le septuple champion du monde s’est notamment illustré dans un dépassement très musclé, sur Leclerc, au bout de la ligne droite principale, en mordant l’herbe à 350 km/h. La deuxième place fut au bout de l’arrivée pour le pilote Mercedes qui termine devant la Ferrari du poleman.

F1 Mexico 2023 6

Ricciardo a signé sa plus belle prestation en F1 depuis bien longtemps.

Sainz est quatrième devant un impressionnant Lando Norris, remonté depuis le fond de la grille. Le top 10 est complété par Ricciardo, Piastri en difficulté malgré un superbe dépassement par l’extérieur sur Russell en début de course, Albon et Esteban Ocon. Yuki Tsunoda aurait pu prétendre à une jolie place dans les points mais a finalement accroché la monoplace d’Oscar Piastri. Le japonais termine finalement 12e.

Mercedes ou Ferrari en vice-champion du monde ?

F1 Mexico 2023 5

Aston Martin a marqué 21 points depuis le Grand Prix des Pays-Bas. C'est deux unités de moins que lors de la manche inaugurale de la saison à Bahreïn...

Également champion chez les constructeurs, Red Bull (731 pts) poursuit sa moisson de points (engrangés en grande partie par Verstappen) avec les 25 points de la victoire. Si Ferrari parvient enfin à faire des week-ends régulier, l’écurie italienne (349 pts) peut aller chercher Mercedes et ces 371 pts. Mclaren (256 pts), a accru son avance sur Aston Martin (236 pts). Alpine est 6e avec 101 pts tandis que Alpha Tauri (16 pts) n’est plus la lanterne rouge du championnat puisque l’écurie B de Red Bull passe devant Alfa Romeo et Haas.

Le prochain rendez-vous de la F1 aura lieu dans quelques jours (du 3 au 5 novembre) au Brésil !