Onze ans se sont écoulés depuis que McLaren a dévoilé la P1 en version de série. Bien que Woking ait dévoilé de nombreux modèles spéciaux depuis 2013, un véritable successeur pour l'hypercar n'a pas encore vu le jour. Mais d'ici la fin de l'année, nous pourrions enfin voir un vaisseau amiral de la marque britannique. Heureusement, il sera toujours équipé d'un moteur à combustion de grosse cylindrée.

Selon Automotive News Europe, la nouvelle hypercar de McLaren porte le nom de code interne "P18" et utilise une configuration V8 hybride rechargeable. Le moteur à essence et le(s) moteur(s) électrique(s) devraient délivrer une puissance combinée de plus de 1 000 chevaux dans un modèle de prestige doté d'un tout nouveau châssis en fibre de carbone. Les sièges seraient boulonnés sur le châssis pour réduire le poids et augmenter la rigidité, tandis que certains composants de la suspension seraient imprimés en 3D.

McLaren P1

McLaren P1

Alors que les McLaren sont connues pour leurs portes dièdres, la P18 serait en rupture avec la norme en adoptant des portes papillon. ANE cite des sources proches du dossier selon lesquelles la suite tant attendue de la P1 recevra un aileron arrière actif ainsi que d'autres caractéristiques aérodynamiques dérivées des voitures de Formule 1. À l'avant, le futur membre de la gamme "Ultimate Series" serait doté de phares encastrés dans la même veine que ceux de l'Artura.

McLaren P1
McLaren P1

Le nouveau joyau de la couronne sera présenté avant la fin de l'année 2024. Entre-temps, Nicolas Brown, président de la division "Amériques", a déclaré à ANE que les ingénieurs étaient en train de "peaufiner" la nouvelle hypercar. On pense que la configuration hybride est un nouveau développement, jusqu'à 70% plus léger que ce que le constructeur utilise actuellement dans l'Artura. Le fait qu'il ne s'agisse pas d'un modèle purement électrique n'est pas une surprise puisque le PDG, Michael Leiters, a déclaré que les "vraies supercars" sans moteur à combustion ne verront pas le jour avant 2030.

Cette déclaration est controversée, car il existe déjà quelques véhicules électriques à hautes performances : Rimac Nevera, Lotus Evija et la Pininfarina Battista. Le nouveau Roadster de Tesla est censé arriver d'ici la fin de l'année, tandis que le premier véhicule électrique de Ferrari a été confirmé pour un lancement en 2025.

Porsche devrait donner le feu vert à une version de production du concept Mission X dans les mois à venir. En Chine, BYD a récemment lancé la Yangwang U9. Parmi les autres véhicules, citons la Nio EP9, également chinoise, et l'Aspark Owl, japonaise. 2030, c'est encore dans six ans, ce qui laisse à d'autres constructeurs automobiles le temps de prendre le train de la performance électrique.