Un vaisseau amiral français à l'ADN italien ? Il s'agit de la DS 8, le nouveau modèle de la marque tricolore prévu pour 2025 et qui pourrait être construit dans l'usine de Melfi, en Italie. Un nouveau venu dans la gamme DS, qui veut combler au plus vite le "vide" entre le SUV DS 7 et la DS 9 aux lignes épurées.

Photographiée à plusieurs reprises lors d'essais ces derniers mois, voici à quoi elle pourrait ressembler une fois sur le marché.

Un look "sui generis"

La DS 8 vise à défier les rivaux allemands, Mercedes, BMW et Audi, en misant sur un style élégant et clairement reconnaissable, inspiré en partie du concept Aero Sport Lounge. Dans notre reconstitution graphique, la DS arbore une calandre carrée avec le logo de la marque en lettres claires. Viennent ensuite les feux à LED très fins qui se prolongent comme une griffe le long du pare-chocs.

DS 8 (2025), il render di Motor1.com

DS 8 (2025), il render di Motor1.com

La ceinture de caisse est haute. De plus, la DS 8 combine les formes d'un vaisseau amiral et celles d'un crossover, avec un arrière fuyant, presque coupé. Un mélange de styles, donc, pour une voiture qui mêlera probablement différents segments avec une personnalité unique. 

Le modèle devrait être basé sur la plateforme STLA Medium du groupe Stellantis, la même que celle de la nouvelle Peugeot 3008.

Les moteurs prévus

La plateforme choisie par DS permet des batteries d'une capacité allant jusqu'à 98 kWh et une architecture allant jusqu'à 400 volts. L'autonomie maximale est de plus de 700 km, tandis que les moteurs électriques peuvent développer entre 217 et 387 ch, avec la possibilité de versions à traction avant et à transmission intégrale. 

DS Aero Sport Lounge (2020)

DS Aero Sport Lounge 

Le positionnement en termes de prix reste à voir, bien qu'il soit facile de penser à un prix catalogue autour de 60-70 000 euros, légèrement plus, donc, que le DS 7.

Galerie: DS 8 (2025), le rendu par Motor1.com