Il faut se méfier de l'eau qui dort.

Le segment des compactes sportives est très disputé. On retrouve de sympathiques modèles comme la Renault Mégane R.S, la Peugeot 308 GTi, la SEAT Leon Cupra, la Honda Civic Type R et j'en passe. Avec l'arrivée de la nouvelle Focus, Ford Performance lance la Focus ST, qui aura fort à faire face à une armée de concurrentes. La Focus ST est déjà dans les showrooms Ford et nous sommes partis l'essayer dans le sud de la France pour voir ce qu'elle a dans le ventre.

Ford Focus ST (2019)
Ford Focus ST (2019)

Un diable sommeille en elle

La Focus ST ne paye pas de mine. Il est difficile pour les non-initiés de reconnaître ce modèle à fort tempérament sportif. Même si la Focus ST a un look dynamique, son apparence est assez sage. En montant à bord, la Focus ST donne le ton avec ses sièges baquets pas franchement moelleux. La position de conduite est idéale, avec un volant qui tombe bien sous la main et un levier de vitesses bien placé.

La Focus ST est ferme en toutes circonstances. On peut même lui reprocher d'être trop ferme et pas assez tendre avec ses passagers, car même avec les suspensions adaptatives livrées de série dans notre version EcoBoost, le confort est relatif. Sur les quelques kilomètres d'autoroute que j'ai parcourus, c'est un peu mieux, mais nous ne sommes clairement pas au même niveau de confort qu'une Peugeot 308 GTi par exemple. Cela ne peut pas vraiment constituer une critique, car la Focus ST est une sportive, et en achetant ce modèle, le client sait à quoi s'attendre.

Ford Focus ST (2019)

Le moteur 2.3 L EcoBoost de 280 ch est emprunté à l'actuelle Ford Focus RS. On le retrouve également sous le capot d'une certaine Ford Mustang EcoBoost. Ce bloc est plein de vitalité, il est fougueux en toutes circonstances, et ne demande qu'à monter dans les tours. La Focus ST plie le 0 à 100 km/h en 5,7 secondes. Ses accélérations sont franchement puissantes, et j'ai été étonné par la poussée et la rage que renferme cette boule de nerfs. Pour ne rien gâcher, la sonorité de l'échappement est plaisante à entendre. Elle est renforcée par un son d'ambiance dans l'habitacle, qui n'est jamais envahissant ni trop lassant. Parfois, en mode Sport ou Track, la compacte en survêt crapote au passage des rapports... ce qui améliore le plaisir de conduire.

Ford Focus ST (2019)
Ford Focus ST (2019)

Sa tenue de route est remarquable. Dans les virages, la Focus ST ne prend aucun roulis, elle vire à plat et met tout de suite son conducteur en confiance. Le train avant s'inscrit bien dans les virages, il dicte la trajectoire au train arrière qui reste immobile. Elle dispose d'un différentiel à glissement limité à l'avant, qui l'aide à enrouler les virages sans difficulté. La direction est dure, et elle l'est d'autant plus lorsqu'on sélectionne les modes Sport ou Track. Elle permet de placer la voiture là où on le souhaite, mais elle gagnerait en efficacité avec une meilleure précision. La boîte de vitesses à six rapports a des débattements courts pour accélérer le passage des rapports. Cette boîte est bien verrouillée, malheureusement, elle accroche un peu trop, surtout lors du passage du deuxième au troisième rapport.

La Focus ST est vigoureuse, mais elle pourrait être encore plus athlétique en perdant quelques kilos. Avec 1508 kg (à vide en ordre de marche) sur la balance, la sportive à l'ovale bleu n'est certainement pas la plus svelte de sa catégorie. D'ailleurs, lors d'un freinage intense, on ressent son embonpoint. Par ailleurs, le freinage est correct, dommage qu'il ne soit pas un peu plus mordant et précis au niveau du dosage de la pédale.

Une gueule d'agneau sous stéroïdes 

Ford Focus ST (2019)
Ford Focus ST (2019)

Pour dessiner sa Focus ST, Ford n'est pas passé par quatre chemins. La marque a simplement repris le look ST Line, qu'elle a très légèrement modifié. L'avant a par exemple une calandre plus ajourée, pour accélérer le refroidissement du moteur. Ford lui a aussi ajouté des jantes de 19" ainsi que des étriers de frein rouges. À l'arrière, même topo, on retrouve plus ou moins le même bouclier que sur la finition ST Line avec cependant deux sorties d'échappement rondes et un spoiler plus proéminent.

Ford propose aussi de nouvelles couleurs, comme notre Orange Fury, qui lui va à ravir. Par ailleurs, il est dommage qu'il faille choisir une couleur pimpante pour que ce modèle ressemble vraiment à une voiture de sport. En choisissant d'autres couleurs, la Focus ST paraît plus banale, plus passe-partout. Pour la résumer, disons que la Focus ST est un loup, au visage d'agneau. Cette double personnalité plaira aux clients désireux de conduire une voiture simple d'apparence, mais qui bouillonne lorsque le pied droit commence à les gratter.

Ford Focus ST (2019)

L'intérieur est à l'image de la carrosserie. S'il n'y avait pas les insignes ST et les sièges baquets, l'habitacle serait semblable aux autres versions de la Focus ST. Il est clair que Ford Performance recherche l'efficacité avant tout. L'objectif est atteint car l'habitacle de la Focus ST ne présente quasiment pas de défauts, hormis ceux que nous avons cités lors de nos essais (que vous retrouverez en début d'article).

La présentation est classique, à l'image de toutes les versions de la Focus que nous avons essayées. Ford a tout de même tenu à ajouter des sièges baquets de chez Recaro qui participent pleinement à l'expérience de conduite. Ils offrent un excellent maintien, que ce soit au niveau des lombaires et des épaules. La marque américaine a placé le conducteur au centre de ses préoccupations. Les modes de conduite sont situés directement sur le volant et non plus sur la console centrale afin que le conducteur ne lâche jamais la barre. On retrouve aussi un bouton raccourci, qui par une simple pression, permet d'activer le mode sport.

Ford Focus ST (2019)
Ford Focus ST (2019)

Pour conclure

Cette Ford cache bien son jeu. Si elle est relativement sage d'apparence, la Focus ST est en réalité bouillonnante. Son moteur, le 2,3 litres EcoBoost, fonctionne à merveille et permet à la compacte de sport de réaliser de belles performances. Ses accélérations sont plus correctes, son châssis est ferme, voire même trop ferme, et sa sonorité est plaisante avec des détonations au moment de passer les rapports. On peut reprocher à sa boîte de vitesses à six rapports d'être accrocheuse, mais on lui pardonne tout, ou presque, car j'ai réellement pris du plaisir au volant de cette sportive. Elle deviendrait encore plus efficace si Ford Performance l'inscrit à une salle de sport, afin qu'elle perde les dizaines de kilos en trop (1508 kg à vide en ordre de marche) à l'image d'une Renault Mégane 4 R.S. Trophy-R (une version extrême de la Renault Mégane R.S.), mais ce n'est pas l'objectif.

 
Les points positifs Les points négatifs
La vitalité du moteur  La boîte de vitesses accrocheuse
Le comportement routier L'inconfort, même en mode Normal
La sonorité de l'échappement  Le malus de 7073 euros

Ford Focus ST EcoBoost (2019)

Motorisation Essence, quatre cylindres, 2,3 L EcoBoost
Puissance 280 ch
Couple maximum 420 Nm
Transmission Boîte manuelle à six rapports
Type de transmission Traction
0-100 km/h 5,7 secondes
Vitesse maximum 250 km/h
Longueur 4,39 m
Hauteur 1,46 m (en prenant en compte l'antenne)
Largeur 1,98 m (en prenant en compte les rétroviseurs)
Poids 1508 kg
Places 5
Economie de carburant Urbain : 10,8 l/100 km / Extra-urbain : 6,2 l/100 km / Mixte : 7,9 l/100 km
Émissions 179 gCO2/km
En vente 2019
Prix de base 34'150 euros

Galerie: Essai Ford Focus ST (2019)