La pertinence du développement ne se mesure pas qu'au chrono.

Le Nürburgring est un monument de l'automobile et du sport auto, puisqu'il a été le théâtre de nombreuses éditions d'un Grand Prix de Formule 1 par le passé. Et jusqu'en 1976, la catégorie reine du sport automobile courait sur la Nordschleife, la fameuse boucle Nord. Mais la sécurité y était trop précaire et l'accident grave de Niki Lauda a mis un terme à cette hérésie de sécurité qu'était une course de F1 sur ce circuit unique.

Mais depuis, l'Enfer Vert reste une référence pour les constructeurs automobiles, qui vont y développer leurs modèles sportifs et dont le chrono fait office de juge de paix pour comparer les sportives. Cependant, certains ne voient pas le Nürburgring comme le monument qu'il est devenu dans l'inconscient collectif. C'est le cas du directeur technique de Volkswagen, Matthias Rabe, qui a exprimé un avis tranché et plutôt défavorable au sujet du Nürburg', et précisément sur la manière d'y développer des voitures.

"Il ne s'agit pas du Nürburgring lui-même, mais de trouver le meilleur équilibre à la fois sur le circuit, et sur les belles routes du pays qui y mènent", a expliqué Rabe à Autocar UK. Selon lui, développer une voiture performante sur la piste allemande est important, mais il entend par là qu'il faut aussi créer des voitures qui soient confortables et à l'aise sur l'ensemble des routes. Cependant, l'avis de Rabe ne représente pas non plus celui de Volkswagen, qui avait profité de l'exposition du record de la Golf GTI Clubsport S il y a quelques années.

Des propos qui reflètent donc la pensée d'un homme, mais pas la stratégie de son département, car le circuit reste une pierre angulaire dans le développement technique des modèles. VW n'est d'ailleurs pas le seul constructeur, puisque de nombreuses marques et de nombreux fournisseurs viennent étalonner leur créations et rendent toujours public le résultat enregistré au chronomètre.

De plus, Volkswagen n'a pas manqué l'occasion d'envoyer la dernière Golf GTI ces dernières semaines, alors que le circuit est resté ouvert le temps du confinement. Quelle que soit sa pertinence, rien n'enlève à la Nordschleife son glorieux passé, et rien ne semble perturbé son avenir.

Source: Autocar