Cette année, tout le monde parle de la VW Golf et de son 50e anniversaire. Mais on oublie que la Golf a un frère très chic, qui a même été présenté quelques semaines plus tôt. Lever de rideau sur la VW Scirocco !

Dès 1971, la direction de VW décide d'associer un coupé chic à la voiture compacte qui sera, plus tard, connue sous le nom de Golf. Giorgio Giugiaro dessine les deux modèles, ce qui donne un design anguleux mais presque intemporel.

Galerie: VW Scirocco I (1974-1981)

Une première en février 1974

Type 53, nom interne de la future Scirocco, fait ses débuts avant la Golf I et arrive sur le marché avant celle-ci. VW peut ainsi corriger diverses maladies de jeunesse (la Golf en a toujours suffisamment) et tester l'accueil qui lui est réservé. Finalement, le successeur de la Karmann-Ghia est complètement différent, malgré le fait que le site de production soit le même : des angles au lieu de rondeurs, un moteur à l'avant au lieu de l'arrière, un refroidissement par eau au lieu de l'air.

On dit que le nom Scirocco est prévu pour la Golf et la Scirocco, cette dernière étant alors la Scirocco Coupé. On n'en est finalement pas là. Le scirocco désigne d'ailleurs un vent chaud du désert qui souffle du Sahara vers la Méditerranée.

Le 24 février 1974, Volkswagen présente le nouveau modèle pour la première fois à un cercle de journalistes sélectionnés, trois mois avant la présentation de la Golf. Début mars, les concessionnaires peuvent examiner la voiture. Le 14 mars 1974, la première mondiale a lieu au Salon de Genève.

Un des premiers modèles de présérie de la VW Scirocco I de 1973

Un des premiers modèles de présérie de la VW Scirocco I de 1973

Une question de phares

« Scirocco. Un coupé sport au meilleur de sa forme », tel est le slogan de la nouvelle Volkswagen, dont on ne voit pas qu'elle est basée sur la future Golf I. La Scirocco est développée chez Karmann à Osnabrück, où l'on a besoin d'urgence d'un successeur à la Karmann Ghia Type 14. On réalise finalement un coupé compact 2+2 places, dessiné par Giorgetto Giugiaro, long de 3 850 millimètres et haut de seulement 1 310 millimètres. Sans conducteur, la première Scirocco ne pèse que 800 kilos.

La Scirocco démarre avec trois niveaux de puissance. Le 1,1 litre de 50 ch est la base pour les économes, le 1,5 litre de 70 ch et le Scirocco TS de 85 ch se situent au-dessus. Tous les moteurs sont de construction ultramoderne : des quatre cylindres en ligne commandés par courroie crantée, résistants au régime, avec arbre à cames en tête.

Il existe trois variantes d'équipement : N comme modèle de base, L avec plus de luxe, S et TS avec des moteurs plus puissants, la TS avec un équipement particulièrement sportif. Extérieurement, les modèles se distinguent par leurs phares : des phares rectangulaires sur les N et L, des phares doubles marquants sur la version sportive TS.

VW Scirocco I (1974-1981)

VW Scirocco I (1974-1981)

À partir de janvier 1975, la Scirocco est disponible en combinaison avec les moteurs 1,5 litre à transmission automatique. En août, le moteur 1,5 litre de la TS est remplacé par un successeur de même puissance, 1,6 litre et 85 ch. De plus, tous les modèles reçoivent le grand essuie-glace à un seul bras qui caractérise désormais la Scirocco.

La double GTI

Peu avant son introduction dans la Golf, la Scirocco est à nouveau disponible en 1976 dans une variante GTI ou GLI. Le moteur 1,6 litre de 110 ch dispose d'une injection d'essence mécanique K-Jetronic. En raison de la puissance accrue, le châssis est adapté : abaissement, barres stabilisatrices à l'avant et à l'arrière, disques de frein avant ventilés, jantes plus larges et pneus à indice de vitesse plus élevé.

À l'extérieur, les modèles GTI et GLI sont surtout reconnaissables à leur spoiler avant. À l'intérieur, la GTI est dotée d'un volant sport, d'un compte-tours, d'une console centrale avec affichage de l'heure et de la température de l'huile et, surtout, de sièges sport recouverts d'un tissu à carreaux. La GLI est la variante luxueuse : avec des vitres teintées, des incrustations de moquette dans les panneaux de porte ainsi que des sièges avant réglables en hauteur avec des revêtements de siège spéciaux.

VW Scirocco I (à partir de 1977)

VW Scirocco I (à partir de 1977)

Dans le cadre d'un lifting en 1977, les pare-chocs sont gainés de plastique et étirés jusqu'aux passages de roues, les clignotants avant sont agrandis, les montants B et les boîtiers de rétroviseurs sont peints en noir.

Le nouveau moteur de base est, à partir de 1979, un moteur à essence de 1,3 litre et 60 ch. En 1981, la VW Scirocco II prend la relève : entre février 1974 et février 1981, 504.153 Scirocco de la première série sortent des chaînes de Karmann.