Lors du Grand Prix du Japon, Max Verstappen a démontré que la course de Singapour n’aura été qu’une malheureuse parenthèse pour Red Bull dans cette saison de tous les records pour le tenant du titre et son équipe. Ce week-end, le petit monde de la Formule 1 s’est rendu au Qatar, sur le tracé de Losail (connu pour ses courses de Moto GP) pour la deuxième fois de son histoire, après 2021.

En arrivant au Qatar, Mad Max n’avait besoin que de trois petits points pour être sacré alors qu’il restait six courses à disputer dont trois avec une épreuve sprint (en prenant en compte Losail). Et dans le cas contraire, Sergio Pérez devait impérativement assurer les victoires. Autant dire que le suspense était loin d’envahir le paddock au moment d’entamer la première séance d’essais libres.

Les limites de pistes bouleversent les qualifs

Après les essais, les pilotes se lancèrent, dès vendredi, dans la séance de qualifications déterminant l'ordre sur la grille du dimanche. Sans surprise, Verstappen a signé la pole position en 1"23'778 (soit près de trois secondes de plus que le chrono de Hamilton en 2021) devant les surprenantes Mercedes de Russell et de Hamilton, ce dernier ayant passé le cap de la Q1 de justesse. Alonso était juste derrière tandis que Gasly et Ocon se plaçaient en quatrième ligne.

F1 qatar 2023 7

Malgré un début de week-end encourageant, Pierre Gasly a vécu un Grand Prix compliqué au Qatar.

De cette séance de qualifications, on a surtout retenu les déceptions : les McLaren ont été victimes de la sévérité des commissaires quant aux limites de piste (les annulations de chrono et les pénalités ont fusé durant tout le week-end en cas de dépassement de la ligne blanche avec les quatre roues). Norris est parti seulement 10e alors que la première ligne lui tendait les bras. Son renvoi a fait brièvement monter Piastri en 3e position avant d’être lui-même rétrogradé en 6e place.

Chez Ferrari, c’était un peu la misère avec Sainz éliminé en Q2, tout comme Pérez côté Red Bull (ce qui n'arrange pas son cas). Plus loin, Stroll a largement exprimé sa frustration d’être de nouveau éjecté en Q1 (mais à qui la faute ?) tandis que son coéquipier s'est battu pour les premières places. Le Canadien a jeté son volant dans les stands avant de pousser son propre entraîneur.

F1 qatar 2023 9

Il serait temps d'arrêter le massacre pour Stroll.

Première pour Piastri et titre pour Verstappen

Le format Sprint ne fait pas l’unanimité mais la course du samedi a été, de loin, la plus disputée depuis son apparition en 2021. Suite au "Shootout", c’est le rookie Oscar Piastri qui s’élançait en tête devant son coéquipier Norris, qui a encore craqué lorsque la première place lui tendait les bras (comme en qualifications à Spa en 2021 et à Sotchi, en course, la même année). Verstappen n’était "que" troisième au départ et bien qu’il ait rapidement effacé Norris, Russell et les deux Ferrari ont pu le passer.

F1 qatar 2023 6

Liam Lawson n'a eu besoin de personne pour se sortir de la piste, lors du premier tour de la manche Sprint.

George Russell est même parvenu à prendre l’avantage sur Piastri dans une manœuvre impressionnante mais l’Australien lui a rendu la monnaie de sa pièce une fois que les pneus tendres de la Mercedes commencèrent à perdre en efficacité. On note aussi la belle remontée de Hamilton, seulement douzième sur la grille, qui est revenu jusqu’au cinquième rang, derrière son coéquipier, suite à de jolis dépassements.

 

Cette course a été marquée par l’accident entre Ocon, Hülkenberg et Pérez. L’abandon du Mexicain a immédiatement donné le titre à Verstappen, qui a rejoint le club fermé des triples Champion du monde composé jusqu’à présent de Niki Lauda, Nelson Piquet, Ayrton Senna et Jackie Stewart.

Mais l’autre star du samedi s'est nommée Oscar Piastri, qui a remporté la manche Sprint (mais toujours pas de réelle première victoire) devant Verstappen et Norris, finalement bien remonté après une entame de course brouillonne.

F1 qatar 2023 4

Avec ce troisième titre en poche, Verstappen peut désormais viser son propre record de 15 victoires en une saison.

Hamilton KO au Qatar

Pour ceux qui l’ont vu, le combat de boxe entre Cédric Doumbé et Jordan Zebo a vite tourné à l’humiliation puisque le premier cité a mis son adversaire KO au bout de neuf secondes. La course du dimanche de Lewis Hamilton n’a pas duré plus longtemps. Parti troisième suite à la grille de départ établie vendredi, le septuple Champion du monde a pris un très bon envol avec ses gommes rouges tandis que Verstappen et Russell s’élançaient avec les pneus jaunes. 

 

Hamilton a tenté un freinage osé à l’extérieur du premier virage, après un décalage un peu dangereux de son équipier, pour tenter de passer ses adversaires, mais sa roue arrière a touché l’avant gauche de Russell. Le pneu de Lewis s'est décroché aussitôt et il a terminé sa soirée dans le bac à graviers tandis que Russell a été contraint de passer aux stands et a repris sa course en queue de peloton.

F1 qatar 2023 2

Les temps sont durs pour Hamilton depuis la Grand Prix d'Abu Dhabi 2021.

En parlant d’arrêts aux stands, Pirelli a imposé un maximum de 18 tours par sets de pneus durant la course (quelque soit le composant) car le manufacturier doutait de l'endurance de ses produits et n’a pas recueilli assez de données suite à la manche Sprint, qui a vu trois interventions du Safety Car…

Peu importe le nombre d’arrêts, il en fallait plus pour empêcher Verstappen de signer sa 49e victoire en Formule 1 et son 93e podium ! Dans l’histoire de la Formule 1, seuls six pilotes sont montés plus souvent sur une des trois marches : Hamilton (196), Michael Schumacher (155), Vettel (122), Prost (106), Alonso (105) et Räikkönen (103). Impressionnant.

F1 qatar 2023 1

Oscar Piastri est sans aucun doute l'un des meilleurs débutants que l'on ait vu en Formule 1, ces dix dernières années.

Les McLaren suivaient à moins de six secondes avec Piastri devant Norris, qui s’est offert un pit-stop lunaire effectué en 1,8 seconde, un record. Russell est remonté finalement quatrième devant Leclerc, qui n’a jamais réellement pu prétendre au podium alors que la Ferrari de Sainz est restée bloquée au garage (suite à une fuite dans le système de carburant), ne laissant que 19 voitures sur la grille de départ.

Malgré une belle frayeur dans les graviers, Alonso a terminé 6e. On note la double entrée dans les points pour Alfa Romeo (Bottas 8e et Zhou 9e), derrière Esteban Ocon. Pérez a complété le top 10 malgré des pénalités pour franchissement des limites de pistes, à maintes reprises.

Le point au championnat

Avec cette 14e victoire, Verstappen conforte son avance au championnat (qui est de toute façon acté) avec 433 points contre les 224 de son poursuivant, Pérez. Hamilton est toujours 3e avec 194 points tandis que Norris, 7e avec 136 points, peut représenter une sérieuse menace si McLaren poursuit ce rythme. Gasly et Ocon sont aux portes du top 10 avec 46 et 44 points.

F1 qatar 2023 10

Les Mclaren à l'avant du peloton en 2024 ? Et pourquoi pas ?

Côté constructeurs, Red Bull (qui est déjà champion) reste dans sa propre galaxie avec 658 unités. Mercedes est deuxième avec 326 points, suivi par Ferrari (298 points) et Aston Martin (230 points). Cette dernière est plus que jamais en danger puisque McLaren totalise 219 points et on ne peut que saluer la prestation du personnel basé à Woking après un début de saison catastrophique. Ce travail acharné impose le respect et on voit mal ce qui pourrait empêcher la mythique écurie britannique de s’emparer de cette quatrième place étant donné qu’Aston Martin n’a plus tout à fait son niveau de début de saison.

Le prochain rendez-vous de la F1 aura lieu du 20 au 22 octobre, à Austin, aux États-Unis.