Avec un moteur de Corvette !

Il y a parfois des projets qui dépassent l'entendement, mais que l'on ne peut qu'admirer, tant leur initiateur y met du sien. C'est le cas de cette Lamborghini Aventador SV, si toutefois on peut lui donner ce nom, puisqu'il s'agit d'une copie faite de résine et recouverte de fibre de carbone, le tout monté sur un châssis en aluminium. Le poids total devrait se situer autour des 1200 kilos.

La page Facebook sur laquelle est rendue publique l'évolution de la construction est nommée 3D Car Printing et cela traduit bien le procédé de fabrication, puisque la personne à l'origine de ce modèle a scanné une Lamborghini Aventador et reproduit les pièces à l'imprimante 3D ! Il a notamment montré le procédé de fabrication du volant, expliquant que cette seule pièce avait mis 61 heures à être imprimée, et qu'elle serait ensuite recouverte de quatre couches de fibre de carbone.

Sur l'intro de sa page, Sterling Backus, le constructeur de ce modèle, explique le principe : "Mon fils et moi tentons de construire une Lamborghini Aventador grâce à l'impression 3D. L'objectif est de montrer aux gamins que la science est cool, comme l'ingénierie, et de démontrer le pouvoir de la technologie. Le châssis, les suspensions et la transmission seront en métal, évidemment."

Sous le capot, point de V12 comme l'originale, mais un V8 5.7 litres Chevrolet LS1, utilisé notamment dans les Corvette et les Camaro. Pour des raisons de simplicité d'intégration avant tout, mais surtout pour une raison évidente qui est l'offre de ces moteurs aux Etats-Unis, ainsi que la rareté et le prix d'un V12 Lamborghini en état de marche. Pour certaines pièces impossibles à imprimer en 3D, l'apprenti artisan automobile a d'ailleurs commandé des pièces directement auprès de la marque italienne, notamment les vitres de rétroviseur.

Source : 3D Car Printing

 

La Lamborghini Huracan EVO a fait le tour du monde

'