Malus, bonus, radars, ZFE, péages, etc. On vous dit tout !

2020 est sur le point de s'en aller pour laisser place à une nouvelle année qui - espérons-le - sera bien meilleure. Il y aura des changements qui concernent directement les automobilistes que nous sommes. Entre le durcissement du malus écologique aux pneus hiver obligatoires, découvrez tout ce qui vous attend l'an prochain : Bonne année 2021 !

Plus de radars

Il faudra redoubler de vigilance sur la route et notamment en ville puisque les radars urbains vont pousser comme des champignons. Ces radars sont particulièrement redoutables car ils ne sanctionnent pas seulement les excès de vitesse. Ils ont aussi la capacité de verbaliser le non-respect du feu rouge, du stop, du passage piéton, de l'usage du téléphone au volant et plus encore. Il faudra aussi veiller aux voitures-radar, elles seront plus nombreuses en 2021 

Le bonus écologique maintenu jusqu'au 30 juin 2021

Le montant du barème écologique devrait être abaissé le 1er janvier 2021. Toutefois, pour soutenir la filière automobile qui a lourdement souffert de la pandémie du Covid-19, le gouvernement a décidé de reporter l'échéance. Le barème du bonus écologique ne changera pas jusqu'au 30 juin 2021. Pour rappel, le montant est de 7000 € pour l'achat d'un véhicule électrique neuf dont la valeur est inférieure à 45'000 €. L'aide est de 5000 € pour un véhicule électrique dont le prix est compris entre 45'000 € et 60'000 €.

Bonus de 1000 € pour l'achat d'un véhicule électrique d'occasion

Afin de donner un coup de pouce aux véhicules électriques, le gouvernement a mis en place un bonus concernant les véhicules électriques d'occasion. L'aide s'élève à 1000 € et concerne tous les véhicules à piles âgés d'au moins de deux ans. 

Prolongement de la prime à la casse et fin de l'aide pour les véhicules diesel

Comme pour toutes les aides, la prime à la conversion restera inchangée durant les six premiers mois de l'année 2021. L'aide est de 1500 € pour l'achat d'un véhicule essence ou diesel et de 2500 € pour un véhicule électrique ou hybride rechargeable (les ménages modestes peuvent prétendre à une aide allant jusqu'à 5000 €). Il est important de noter qu'à partir du 1er juillet 2021, les véhicules diesel ne seront plus éligibles à la prime à la conversion.

Durcissement du malus écologique

Le malus écologique a beaucoup fait parler de lui. Comme vous le savez sans doute, les barèmes vont être modifiés pour se montrer plus sévères. Pour rappel, le seuil de déclenchement débutera à partir de 133 g/km (au lieu de 138 g/km en 2020). Enfin, le montant du malus maximal passera de 20'000 € à 30'000 €.

La fin des trois taxes sur les véhicules d'occasion

Le gouvernement décide de supprimer les trois taxes applicables sur les véhicules d'occasion. La première, allant de 100 à 1000 €, s'appliquait aux véhicules dont la puissance est supérieure à 10 CV. La seconde concernait les véhicules trop puissants, ceux dont la puissance dépasse 36 CV. Enfin, la dernière taxe à disparaître est la taxe annuelle de 160 € applicable sur les véhicules d'occasion les plus polluants.

Les pneus hiver obligatoires dans 48 communes

Cette fois, c'est la bonne. Dès le 1er novembre 2021, les pneus hiver deviendront obligatoires dans certaines communes de montagne. Cette obligation prendra fin le 31 mars de chaque année.

Nouveau mode de calcul de la TVS

La taxe sur les véhicules de société évolue en faveur des professionnels. À partir du 1er janvier 2021, cette taxe ne sera plus calculée par tranche. Elle dépendra directement des émissions de COà la manière du malus écologique.

Prime d'assurance réduite pour les véhicules électriques

Un amendement prévoit une exonération de la TSCA - la taxe spéciale sur les conventions d'assurances - pour les véhicules électriques achetés entre 2021 et 2023. Cela devrait représenter une baisse de la prime d'assurance d'une centaine d'euros par an.

Augmentation des tarifs des péages

Comme chaque année, les tarifs des péages augmentent légèrement. Pour 2021, la hausse sera moins importante que l'an dernier. En effet, les tarifs devraient augmenter de 0,37 % contre 0,85 % en 2020. 

La chasse aux voitures polluantes se poursuit

Pour améliorer la qualité de l'air, le gouvernement a mis en place les ZFE, les zones à faibles émissions. Il en existe quatre, cependant en 2021, elles seront plus nombreuses comme annoncée par la ministre de la Transition écologique. Ainsi, la Ville de Paris, la Métropole de Lyon, Grenoble-Alpes-Métropole et la Métropole du Grand Paris ne resteront pas seules bien plus longtemps.

Toulon-Provence-Méditerranée, Toulouse, Aix-Marseille-Provence, Nice-Côte d’Azur, Montpellier-Méditerranée, Strasbourg et Rouen-Normandie s'ajouteront à la liste dès 2021. Les véhicules ayant une vignette Crit'Air 3, 4 ou 5 ne pourront pas circuler dans certaines zones au risque de payer une contravention.